Une arnaque, nommée “Cité éducative”

Mon intervention relative à la demande de labellisation « Cité éducative » lors du Conseil municipal du 5 mars 2021 :
Merci Monsieur le Maire.
Bonsoir chers amis, chers collègues.
Merci à ma collègue Cécile Audet pour cet exposé brillant .

Vous nous demandez de valider la candidature du territoire « La Gauthière-Les Vergnes » à la labellisation de « Cité Educative ».

Allons regarder cela de plus près.
Il s’agit d’un projet de Macron et Blanquer qui démantèle avant tout l’éducation prioritaire.
Il s’agit de l’arbre qui cache la forêt
Oui, il s’agit du démantèlement de l’éducation prioritaire. Les moyens nécessaires à celle-ci sont aujourd’hui refusés.

Actuellement, le ministère n’arrive même pas à honorer les engagements pris auprès des personnels de REP+ en matière de formation continue et il continue à refuser les primes REP+ aux personnels les plus précaires qui travaillent justement dans ces quartiers.
Alors, comme dans bien des domaines, les grands discours feront l’affaire.
Ici, Macron nous dit qu’il veut « lutter contre les inégalités de destin ».
ça mérite de souligner deux points :
1) En gros, en juillet, Macron fait sa réforme de l’assurance Chômage.
L’Unedic dit officiellement que 38 % des allocataires verront une baisse d’indemnisation en moyenne de 20 %
Sur la commune de Clermont ferrand, la hausse des chômeurs de catégorie A a été de 7,8 % en 2020.
Au total 16 141 clermontois et clermontoises sont inscrits à Pôle Emploi fin décembre 2020.
Il s’agit de plus de 3 000 familles vont voir leur ressources diminuer en moyenne de 20 %.

2-Et, l’année prochaine, Macron donnera avec tambours et trompettes 30 000 euros pour corriger les inégalités de destin comme il dit.
Derrière ce label, dites, Cité Éducative, chers amis, chers collègues, comment ne pas voir une arnaque.
D’abord la remise en cause de l’éducation prioritaire et ensuite la tentative de camoufler une politique qui fait exploser les inégalités de toutes natures.
Nous ne voulons pas cautionner une telle arnaque mais nous n’avons pas le cœur de voter contre les 30 000 euros qui pourraient au moins profiter un peu aux jeunes clermontois et clermontoises.

Donc nous nous abstiendrons.

Le mieux sera, en attendant la mise en place de cette initiative en 2022, de dégager Macron lors des présidentielles.

Lien Permanent pour cet article : http://acoskun.fr/une-arnaque-nommee-cite-educative/

Shares