Lettre du groupe municipal FI à Olivier Bianchi

Pour les parent•es d’élèves de primaires et maternelles, une seule question se pose cette semaine : faut-il remettre nos enfants à l’école dès mardi 12 ?

De la même manière, les agent•es se questionnent : comment cela va-t-il avoir lieu, avec quelle garanties sanitaires, et pour quoi faire ?

Ce n’est ni aux collectivités ni aux parents d’assumer les errements du gouvernement !

Avec le groupe France Insoumise à la Mairie de Clermont-Ferrand, nous avons donc décidé d’interpeller Olivier Bianchi par une lettre ouverte ⤵️

” Monsieur le Maire,

Le déconfinement des écoles maternelles et élémentaires s’annonce pour la semaine prochaine. Et si nous ne doutons pas que vous mettez toute votre énergie pour faire au mieux avec les annonces contradictoires du gouvernement, nous nous faisons l’écho des inquiétudes que nous expriment tant les agent.es, enseignant.es que les parents d’élèves. Tous se questionnent, et nous comme eux.

Comment mettre en œuvre dans la précipitation un protocole sanitaire aussi rigide et restrictif ? Comment les enfants, notamment les plus jeunes, vont vivre cette reprise de scolarité sans matériel, ni contacts, ni jeux ? Comment parler de “continuité pédagogique” ou de “lutte contre le décrochage scolaire” sur la base du volontariat, sans moyens supplémentaires et pour une période aussi courte ? Comment assurer en tant qu’employeur que tou.tes les agent.es soient effectivement en capacité de se protéger et de protéger les enfants d’une potentielle contamination ? Comment garantir que notre territoire reste relativement épargné de l’épidémie de Covid 19 ?

A cela s’ajoute l’incertitude du maintien de la date de ce déconfinement qui sera décidée le 7 mai prochain, qui ne doit pourtant pas dissimuler non plus l’isolement ou la promiscuité – voire même les dangers – que peuvent subir certains enfants.

Nous nous doutons que les pressions gouvernementales sont nombreuses, mais nous pensons que la précipitation ne sera pas la bonne méthode pour amorcer une sortie de confinement aussi risquée, quoi qu’on pense de la pertinence de déconfiner les plus petit.es en premier.

De plus en plus de voix s’élèvent -syndicats d’enseignant•es, associations parents d’élève, élu•es locaux- pour demander une rentrée en septembre. Une telle décision laisserait 4 mois pour prendre du recul sur ce virus et les moyens de le combattre, 4 mois pour faire souffler notre système de santé qui est à bout, 4 mois pour penser et adapter la manière de travailler et les moyens qui vont avec dans ces nouvelles conditions pour que l’école reste l’école : un lieu de pédagogie, d’échanges et de partage.

Le pire dans cette reprise précipitée, c’est que la responsabilité va retomber sur les parents : mettre ou non son enfant à l’école. Un choix d’autant plus difficile que la confiance envers les choix du gouvernement est sérieusement mise à mal chez une grande part de la population.

Nous pensons au contraire que la collectivité doit expliquer qu’une reprise dans ces conditions et dans cette temporalité n’est ni souhaitable, ni tenable et assumer ce qu’elle est réellement en capacité de mettre en œuvre pour assurer les meilleures conditions sanitaires, c’est à dire un accueil minimum pour les enfants de personnel soignant, des services publiques et activités essentielles et des publics en difficultés ou n’ayant pas le choix. De plus, nous pensons que la ville doit se positionner pour que L’État joue pleinement son rôle quant aux dispositifs d’indemnisation pour cause de garde d’enfants et quant aux moyens alloués pour nos groupes scolaires dont nous savons déjà qu’un certain nombre, sur notre commune, font face à des difficultés croissantes.

A seulement quelques jours du 11 mai vous devez rapidement fixer un cap, sortir les parents et les enseignants d’une situation d’incertitudes et refuser de vous soumettre aux choix les plus incertains du gouvernement pour prioriser la protection de nos agents et des clermontois•es.

Avec nos salutations respectueuses,

Le groupe France Insoumise “

Lien Permanent pour cet article : http://acoskun.fr/lettre-du-groupe-municipal-fi-a-olivier-bianchi/

Shares